Affirmer et revendiquer le fait associatif

Selon le baromètre 2016 qui se confirme chaque année, c’est un fait, les Français sont de plus en plus nombreux à faire davantage confiance aux associations plutôt qu’aux pouvoirs publics pour remplir un certain nombre de missions d’intérêt général, notamment la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, la recherche médicale et la lutte contre les mala-dies, l’aide aux personnes malades et handicapées, l’aide d’urgence aux populations vic-times de catastrophes naturelles, la protection de l’environnement, la protection de l’enfance… 

Galaxie complexe en mouvement, les 65 000 associations actives de Bretagne sont des espaces souples en perpétuelle évolution. Inscrites dans une histoire économique et so-ciale où l’on ne peut que constater qu’elles ont largement contribué au développement de la Bretagne en structurant les dynamiques collectives d’intérêt général, les associations de Bretagne peinent toutefois à se faire reconnaître comme acteur du mieux vivre ensemble et du développement local. La volonté de coconstruire des politiques d’intérêt général avec les collectivités territoriale sur les territoires est pourtant là mais souvent le discours commun, la synergie, manque. C’est tout l’objet du Mouvement associatif de Bretagne.

Si celui-ci est l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, il se doit d’établir avec les collectivités publiques bretonnes, l’Etat en région et les organisations de déve-loppement local et social un dialogue constructif et pérenne permanent. Celui-ci doit permettre de continuer à identifier et faire remonter les problématiques du territoire et à y répondre en concourant aux politiques publiques. Le Mouvement Associatif de Bretagne doit également se faire entendre en portant une parole politique profitable à l’ensemble des coordinations associatives et à chaque secteur. Enfin, pour mieux se connaitre et avancer ensemble, les associations bretonnes doivent se retrouver ponctuellement par des temps forts pour des analyses autour de l’évolution de leur secteur. 

Documents